Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher

Archives

10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 09:26
Après les cafés-philo et les cafés-théo, voici les cafés-bouquins. Ce sont les " mardis de Babylone " au 68 rue de Babylone, au siège de la revue Temps présent, laquelle héberge la Fédération des réseaux des Parvis, organisés à l’initiation de deux associations membres de cette fédération : Droits et libertés dans les Eglises (DLE), Femmes et hommes en Eglise (FHE).


Ce mardi 15 janvier, de 18h 30 à 20h 30 : échange sur le livre d’Irshad ManjiMusulmane mais libre ", qui a été réédité en 2006 en livre de poche par les éditions Grasset (n° 30527), 179 p., au prix de 6 euros.


Une recension de ce livre a été faite dans la revue Parvis n° 34 paru au mois de juin 07, sous la plume d’Huguette Charrier :


"Un best seller en Occident, répandu via Internet dans les pays d’islam (
http://wwww.muslim.refusnik.com). Une lettre ouverte à ses " chers musulmans " qui se clôt par un cri " Que Dieu soit loué pour l’Occident ! ". Pour ce livre, Irshad Manji est l’objet de nombreuses fatwas de la part des mollahs intégristes ; elle est " le pire cauchemar de Ben Laden ", écrit le New York Times. Taslima Nasreen et Salman Rushdie l’encouragent : un livre est plus important qu’une vie ". 

Irshad-Manji-devant-monuments.JPGIrshad Manji a 38 ans, est musulmane. Née en Ouganda, elle a grandi au Canada, a été l’assistante de la députée parlementaire la plus féministe d’Ottawa, et a contribué au projet de loi contre les violences faites aux femmes […]. 

Persuadée que le combat ne sera pas gagné par les armes mais sur le terrain de l’idéologie, elle veut renouier avec l’ijtihad, cet esprit de questionnement qui a animé l’âge d’or de l’islam entre 750 et 1205 de notre ère. C’est cet " esprit de questionnement " qui court dans ce livre. Une urgence à la fois pour l’islam et pour le christianisme ".


ndlr : Que Paris, naguère fière de ses salons littéraires, redevienne un lieu de discussion, un lieu de civilisation au sens où l’entend le sociologue Edgar Morin !


Entrée libre et gratuite. Un code d’entrée est requis à l’entrée sur la cour ; si vous ne l’avez pas veuillez téléphonez au 01 45 51 57 13 au moment de votre arrivée. Contact : Jean-Pierre Schmitz (animateur du groupe " Genres " à la FHE).

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents