Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher

Archives

17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 10:55
"Je m'en vais" par David Keighley, prêtre anglican (traduction Gilles Castelneau), paru dans la revue mensuelle Evangile et Liberté, n° 221, août-septembre 2008, p. 8 (rubrique "à méditer"), http://www.evangile-et-liberte.net , mis en ligne le mardi 16 septembre 2008 par "Matt" dans son blog Regards sur le monde, http://regards-sur-le-monde.over-blog.com


Je m'en vais !
J'abandonne les compromis politiques et éthiques qui corromptent le message de mon Jésus.
J'abandonne la théologie masculine autoritaire qui m'étouffe.
J'abandonne la croyance selon laquelle nos textes saints sont sans erreur.
J'abandonne l'idée d'un Dieu intervenant dans le monde d'une façon surnaturelle et miraculeuse.
J'abandonne toute assurance prétentieuse et toute illusion de posséder la seule vraie foi.
J'abandonne l'illusion d'être au bénéfice d'une révélation divine indiscutable.
J'abandonne la conception névrosée de la religion selon laquelle je serais installée dans la vérité.
J'abandonne l'idée que toutes les autres voies vers Dieu dont de deuxième classe, et que les penseurs hindous, bouddhistes, musulmans et juifs sont dans l'erreur.
J'abandonne la conception selon laquelle Jésus serait, pour tout le monde, l'unique chemin vers Dieu.
J'abandonne mes credo et mes confessions de foi habituelles.

Je ne peux plus rester à un endroit invivable.

Je dois aller là où je pourrai de nouveau chanter la gloire de Dieu.
Je dois aller là où ma foi pourra revivre et me soutenir.
Je dois aller là où les enfants ne me diront plus que mes croyances sont incroyables mais qu'ils peuvent croire ce que je crois moi-même.
Je dois aller là où les enfants ne sont pas occupés à arranger les chaises-longues sur le pont d'un Titanic ecclésiastique en train de couler.
Je ne peux pas renoncer à ma vie avec Dieu, le Dieu de Jésus-Christ qui est mon Seigneur.
Je dois aller là où on ne parle plus de théisme mais où l'on croit toujours en Dieu.
Je m'en vais. Mais où vais-je ? Dieu seul le sait.

Les chrétiens unitariens n'ont pas de lieux de culte en France, ni dans les pays voisins (mais ils pratiquent, avec joie, le culte lors de leurs rencontres). Ils conseillent à leurs adhérents et sympathisants de fréquenter des paroisses protestantes où le pasteur est de sensibilité libérale ou encore des communautés de base de la mouvance catholique indépendante de la hiérarchie, ou encore toute autre communauté de leur choix.

Les chrétiens unitariens vous recommandent très vivement la lecture mensuelle d'Evangile et Liberté,
http://www.evangile-et-liberté.net
Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents