Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher

Archives

13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 17:23

Après les propos pourtant privés de Manuel Valls en juillet dernier et ceux, plus récents de Brice Hortefeux, "révélés" en scoop par les journalistes, on peut s’inquiéter de cette tendance à voler des bribes de paroles, de plaisanteries plus ou moins foireuses dites en marchant avec un ami, d’expressions spontanées bien qu’inaudibles, de SMS, d’extraits de courriels, etc., puis de les sortir de leur contexte pour en faire des procès d’intention à l'adresse de l’opinion bcbg (bien sous toutes les coutures).

Moyennant quoi, nos hommes politiques sont désormais invités à la boucler, à tenir seulement des discours on ne peut plus officiels, à ne pas se "lâcher", à adopter la langue de bois – ce qui leur sera bien entendu reproché ultérieurement ! Et, bien entendu, sans toutefois faire de mise en scène !

L’enjeu est important lorsque l’on sait que, aujourd’hui, les services de police et d’espionnage disposent du matériel de captage à moyenne distance pouvant suivre une conversation dans un lieu privé. Or le matériel, cela se diffuse !


L’enjeu est également important puisque ce ne sont pas seulement des bloggeurs en rêvent de gloire qui veulent capter à tout prix ces bribes d’inédits, mais bel et bien des gens du métier ; dernièrement des journalistes de Public Sénat et du Monde.


Bizarrement, les bcbg, d’habitude si sourcilleux de tout risque liberticide, de la vidéo surveillance qui nous "flicquerait" sur la voie public, sont les premiers à s’engouffrer dans ce jeu malsain avec une ardeur toute militante.
Comme dirait Mitterrand : attention les chiens sont lâchés !

Pour information, ce mardi 8 septembre, la permanence du député Manuel Valls a été saccagée. Tout lien avec ses propos volés n'est bien entendu pas fondé.

Les unitariens seraient-ils donc des moralistes ? Eh Oui ! et à contre courant s’il le faut. L’audiovisuel fait partie de ces espaces où une éthique doit prévaloir ; ce n’est pas un no-man’s land social, encore moins un égout.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents