Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher

Archives

16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 11:43

En 2007, l'Etat polonais a été condamnée par la Cour européenne des droits de l'Homme pour avoir refusé l'Interruption volontaire de grossesse (IVG) à Alicja Tysiac qui attendait un troisième enfant et risquait de perdre la vue. Depuis, les milieux catholiques conservateurs, hiérarchie en premier, se déchaîne contre elle, la comparant aux nazis et présentant l'IVG comme une nouvelle Shoah !

La juge du Tribunal de première instance de Katowice a condamné le 23 septembre dernier un magazine catholique dirigé par un ecclésiastique, "L'Invité du dimanche", particulièrement calomnieux, et l’archevêché de Silésie à publier des excuses et à verser 30 000 Zlotys de dommages et intérêts (10 000 Euros) à Alicja Tysiac. Mais ceux-ci ont fait appel et le procès doit reprendre le 19 février.

Communiqué :

L'Observatoire Chrétien de la Laïcité
(OCL) qui regroupe une  dizaine  d'associations de la Fédération des réseaux  du Parvis, en France, tient à apporter son soutien à Madame Alicja Tysiac dans son procès en appel contre le magazine Gosc Niedzielny et l’épiscopat polonais.

alicja_tysiac.jpgL'OCL estime  que le combat mené par Mme Alicja Tysiac relève d'une approche éthique humaniste et respectueuse  des personnes, en conformité avec la foi chrétienne, alors que les injures dont elle est couverte par des médias «catholiques» polonais relèvent d'une attitude haineuse contraire à l'esprit évangélique.

illustration : Bretonnes et Bretons en solidarité avec le combat des femmes polonaises

D'autre part l'épiscopat polonais, des organisations catholiques, des journalistes et hommes politiques  catholiques ont certes le droit d'exprimer leur position concernant l'interruption volontaire de grossesse, mais cela ne leur donne pas le droit de dénigrer une femme parce qu’elle ne partage pas leurs opinions sur ce point.

Le jugement du 23 septembre constitue une première victoire des partisans  de la laïcité sur la volonté d'une hiérarchie religieuse d'imposer ses conceptions à toute la société. La laïcité respecte la liberté de conscience personnelle et interdit à une communauté de dénier cette liberté à quiconque ; la laïcité  permet  dans la société civile pluralisme et dialogue (rejetant haine et agression) ; la laïcité exige la séparation effective de l'Eglise et de l'Etat démocratique.

De plus dans le cas particulier de Mme Alicja Tysiac ce jugement ouvre une première brèche en condamnant fermement les discours de haine ainsi que l’instrumentalisation scandaleuse de la Shoah à laquelle l’avortement est comparé.

Chrétiens laïques, nous sommes entièrement solidaires d'Alicja Tysiac et des mouvements  européens de toutes convictions dans leur action contre les conceptions réactionnaires et antidémocratiques d'une partie de l'Eglise catholique en Pologne.

Le 14 janvier 2010, lettre au Tribunal de première instance de Katowice (Pologne),

pour L'Observatoire chrétien de la laïcité, Jean Riedinger, secrétaire national, courriel

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents