Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher

Archives

24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 06:29

Il est situé à Versant-La-Noël, près de Thetford Mines, au sud de la ville de Québec, et est l’œuvre du prêtre chanteur Robert Lebel (lien) qui parle volontiers de l'Amour de Dieu et du Coeur universel. D'emblée, d'une façon visuelle, son architecture réunit catholiques, orthodoxes, protestants, musulmans et juifs.

Y sont organisés des rencontres œcuméniques ou plus largement inter-religieuses, des prières et des cultes, des retraites, des séminaires de formation, des séjours de groupes ; et puis c’est un lieu où l’on célèbre les fêtes des diverses religions ! Voir l'article de la presse locale : "un prêtre québécois inclut un minaret à son église(lien)

Il est entre autres mis à profit par "Intégration communautaire des immigrants (ICI) " (lien), un organisme sans but lucratif, fondé en 2003 par Eva Lopez, et qui vise à développer l’intégration et emploi pour les immigrés dans le milieu rural.


Adresse : Le Versant-La-Noël, 1300, Montée Nicolas, Secteur Pontbriand, Thetford Mines, QC, G6H 3K6, Tél : (418) 335-5050, Fax : (418) 335-3030, courriel

 

Cette réalisation nous a été signalée par Régis Pluchet (Le Mans)


Quebec Versant-la-Noël
Message reçu du fondateur Robert Lebel, le 24 décembre 2009

"Recevant votre courriel en cette veille de Noël, c'est une grande joie qu'il m'apporte. On aurait dit comme une confirmation que ce chemin, ce rêve d'amour et d'unité de la famille humaine, était véritablement inspiré du rêve de Dieu. Ce chemin que nous avons choisi de prendre, c'est en réponse à un appel intérieur partagé avec des frères et soeurs croyants de notre région que nous nous y sommes engagés depuis 1998.

Certes, cette route a ses risques et nous y avons tant de fois croisé des dangers. Notre projet est tout à fait humble et sans prétention, Il n'impose pas. Il interpelle à sa manière. Pourtant il fait l'objet d'adversités et de dérisions par des gens qui se positionnent dans une forme ou l'autre de conscience plus pure ou d'extrémisme peut-être issu de blessures, de peurs ou d'expériences très négatives rendant difficile le pardon.

Alors, oui, votre message en cette Vigile ou nous célébrons le Prince de Paix, la Lumière des Nations, la Joie offerte aux bergers comme aux mages de différents horizons, oui, votre message est comme un baume plein de douceur et de réconfort, il consolide en moi le rêve de voir s'accroître l'Amour universel dont l'Eternel rêve pour ses enfants. Accomplir ce rêve n'est pas toujours une route droite balisées de roses ou sans embûches. L'Amour est un appel et y répondre est un consentement mais aussi une décision qui engage le coeur à l'écoute, au pardon, à la communication et à la communion.

Devant un enfant qui sourit, qui pleure, qui a faim, qui tend les bras, qui a peur, est-ce qu'on se demande s'il est chrétien, juif, musulman, catholique, protestant, orthodoxe, avant de lui donner à manger, avant de le prendre dans ses bras, avant de lui sourire ? Toute personne humaine a ce coeur d'enfant à retrouver, à libérer, à accueillir et à être accueilli. Puissions-nous apprendre en contemplant l'enfant de Bethléem.

Ah oui, comment vous remercier de nous partager ces mots d'amitié, comme si, de votre continent jusqu'au nôtre, un même astre lumineux nous conduit au coeur de l'Amour.
Paix à vous ! Espérance, Amour et Joie ! Votre visite courriel est une Bonne nouvelle de ce jour. Oui, fraternellement."

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents