Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher

Archives

30 septembre 2008 2 30 /09 /septembre /2008 10:39

Carlton D'Metrius Pearson, est né en 1953 à San Diego, en Californie. Pasteur afro-américain, il a été ordonné dans la Church of God in Christ. Puis il fonda sa propre Eglise, Higher Dimensions, à Tulsa dans l’Etat d’Oklahoma. Charismatique, chanteur de gospels au niveau professionnel, le pasteur connut un beau succès et son Eglise se développa jusqu’à avoir 5 000 fidèles dans les années 1990. En 1997, il fut ordonné évêque de son Eglise. Comme une bonne partie de la mouvance chrétienne évangélique américaine, il fit campagne en 2000 en faveur de Georges W Bush et fut invité à la Maison blanche.

Mais notre pasteur en vint à douter de la théologie conservatrice qui maintient l’existence de l’enfer à l’usage des non-chrétiens. En 2002, il adopta l’universalisme (Dieu sauve tout le monde) sur le thème de la réconciliation universelle.


Bishop Carlton Pearson prêchant dans une église méthodiste.

Son étoile pentecôtiste commença alors à décliner et il échoua en février 2002 dans des primaires en vue de la mairie de Tulsa. En mars 2004, les évêques afro-américains pentecôtistes le déclarèrent hérétiques. On le critiqua aussi d’accepter des homosexuels dans son Eglise.

Il trouva refuge au sein de l’United Church of Christ, de tradition libérale et fonda, toujours à Tulsa, une église locale, la New Dimensions Church.
Il écrivit en 2007 le The Gospel of Inclusion : Reaching Beyond Religious Fundamentalism to the True Love of God, Azusa Press/ Council Oak Books.

Finalement, l’ancien évêque de la mouvance évangélique charismatique américaine a opté pour le ralliement (avec toute sa congrégation, soit plusieurs centaines de fidèles) à l’Eglise unitarienne " All Souls" (toutes les âmes) de Tulsa. Le ministre du culte de cette Eglise, Marlin Lavanhar, en est particulièrement heureux car, dit-il, les nouveaux venus réchauffent l’atmosphère des assemblées dominicales par plus d’expression spontanée. Il faut dire que les Eglises unitariennes-universalistes américaines ont hérité du style protestant calviniste du XVIIIème siècle (avec, entre autres, un sermon qu’on écoute sagement / pieusement en silence !). Ce zest de pentecôtisme s’ajoute avec bonheur et en harmonie à la convivialité qui préside habituellement au sein de cette Eglise libérale.
  Dieu en soit loué.

Sources :

- en anglais, http://en.wikipedia.org/wiki/Carlton_Pearson
- en espagnol, Jaume de Marcos, "Famoso pastor evangélico se hace unitario universalista con toda su congregación", http://uuhispano.blogspot.com/2008/09/famoso-pastor-evanglico-se-hace.html


Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents