Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher

Archives

11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 05:39

Se dire personnellement par les vêtements est devenu un droit moderne, mais les poupées barbies nous proposent une panoplie codifiée qui renvoie à des modes en vogue (ce qui reste sympathique en dépit des excès ridicules), à des imitations de stars célèbres ou encore à des uniformes ; bref à des tenues qui sont à l’opposé des choix personnalisés puisqu’il y a, dans ce cas, imitation, copie conforme, clonage.

Paradoxalement, au nom de la liberté de choisir ses vêtements, certaines jeunes européennes nouvellement converties à l’islam s’engouffrent sous les uniformes féminins de l’islamisme ! Il y avait déjà les bonnes sœurs catholiques dont la silhouette nous est familière et bien acceptée ; il y aura désormais aussi les bonnes sœurs de l’islamisme, les crânes rasées des bonzesses à la robe safran, etc.

Question d’exotisme ? Question de culture ? Absolument pas car il ne s’agit nullement ici de vêtements ethniques ou de parures traditionnelles (qui, elles, donnent au contraire dans la gaieté, dans la joie de l’exhibition, dans le relationnel), mais bel et bien de mouvements militants. Le voile ancien qui existait dans les civilisations orientales était un mouchoir de tête pour couvrir les cheveux et pas du tout un uniforme ne laissant montrer que le visage, encore moins des cagoules ! Ce sont là des uniformes promus par des mouvements religieux prosélytes qui veulent ainsi témoigner de leur emprise et de leur succès populaire.

Ceci correspond, sur le plan politique, aux chemises brunes ou noires du fascisme, à la tenue Mao, à la casquette du Che, etc.

Les uniformes d’une société civile désigne des fonctions de service : le personnel médical en blouse blanche, les policiers, les pompiers, les militaires, les élèves d'un établissement scolaire, etc. ; mais là, il s’agit d’uniformes militants porteurs d’une idéologie ; ils témoignent d’un encadrement par un mouvement, ils s’offrent aux gens qui veulent se dire plus engagés, plus croyants, plus fidèles aux préceptes religieux, bref une élite à bon frais car ne reposant pas sur les études et le savoir ou une formation quelconque.

C’est vrai que pour une jeune convertie à l’islam, le port d’un voile intégral la propulse au devant d’une brave assemblée de fidèles pourtant plus anciens qu’elle dans la pratique religieuse. D’emblée, la voilà parmi les saintes, les zélées, les martyrs de Dieu prêtes à tous les sacrifices. Bien joué les gamines (ou jeunes femmes) ! La nique à la génération précédante !

Le catholicisme a eu aussi, en son temps, ses grenouilles de bénitier qui en faisaient plus que les autres ... Elles aussi, elles étaient souvent jeunes, belles et enthousiastes.



Mais voilà, il paraît que les Français ne sont pas trop contents de voir les femmes cagoulées déambuler dans leurs rues. Ils sentent comme une arnaque manipulées en sourdine dans nos banlieues par les intégristes de l’islam. Ils n’apprécient pas trop les signes ostentatoires qui leur font penser aux guerres de religion (eh oui, ils ont connus çà !). Et puis ils ne sont pas habitués, mais alors vraiment pas, à la pudibonderie et au puritanisme religieux.

N’sont pas fous les Français ! avec leur laïcité à la française, ils savent bien qu’il faut s’méfier des religieux ! Z’ont pt’être pas tort, surtout quand ils n'connaissent pas trop !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents